05 octobre 2009

Je crois que je t'ai croisé

le ventre creusél'abdomen sur le point d'exploser les paupières réchaufféesles jambes paralysées le souffle coupéun vertige pimenté sentir cette énergie me remplir de vide l'être aimé retrouvé la peur d'être abandonnée le désir de te dévorerla corvée de devoir t'oublier
Posté par bleucarton à 00:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]