10 mars 2009

Bientôt minuit

Le 10 mars 2008, j'écrivais : "Pas encore tout à fait enfermés. T'es là. Presqu'entièrement. Et pourtant pas du tout. Tu m'effleures et c'est agréable. Je guette ton départ. En attendant que tu restes. Etrange sensation - la tentation. Au jour le jour. Et puis tu t'en iras sans te retourner. Je serais un peu plus forte encore. Amour de l'instant. Jamais dans le temps. Quel homme est-ce que j'attends ?"
Posté par bleucarton à 17:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]